E-théâtrales

Ainsi parlait Sacha

A revoir en ligne du 12 au 18 avril 2021.

© DR

3 pièces en 1 acte de Sacha Guitry. Des intermèdes musicaux pendant les changements de décors, en live, accordéon et voix.

« Un type dans le genre de Napoléon » :
Ils sont séparés depuis 18 mois, et sont persuadés d’avoir soldé tous leurs griefs. Une « pièce à conviction » inopinément surgie du passé va cependant démentir cette certitude chez lui. Une tromperie doit d’abord être avouée pour être pardonnée, c’est ainsi qu’un « type dans le genre de Napoléon » conçoit la clarté des choses. Mais est-ce suffisant ?

« Un homme d’hier, une femme d’aujourd’hui » :
Lui est attaché aux valeurs universelles et traditionnelles. Elle est tentée par la modernité et la nouveauté. Une confrontation vieille comme la création, traitée avec brio, humour et modernité, dans l’inimitable langue de Guitry.

« L’école du mensonge » :
« Le comédien est un homme dont la fonction naturelle est d’être un autre homme pendant quatre heures, tous les jours. Jouer la comédie, c’est mentir avec l’intention de tromper (…) » C’est avec ce principe en tête qu’un auteur dramatique (dont la ressemblance avec Sacha Guitry est troublante) va improviser une « audition » entre deux postulantes à des rôles. Les quiproquos ne manqueront pas !

Sanstralala Compagnie | Durée : 75 minutes

Des piécettes de Peter Bateson, avec :

  • Dans « Un type dans le genre de Napoléon » : Christian Guérin, Angélina Lainé
  • Dans « Un homme d’hier, une femme d’aujourd’hui » : Christian Guérin, Angélina Lainé, Sophie Chiara
  • Dans « L’école du mensonge » : Christian Guérin, Sophie Chiara, Angélina Lainé
  • Intermèdes musicaux : Sophie Chiara (chanteuse), Charlie Ferrero (accordéoniste)